Laurent Tixador

Jumping bean
en collaboration avec les frères Chapuisat

Comment se mettre en retrait du monde à la vue de tous? Laurent Tixador, en collaboration avec les frères Chapuisat a choisi d’occuper un espace construit à cette intention. Une sphère presque parfaite (un hexaicosaèdre pour être précis) est enchâssée à quatre mètres du sol dans une structure de bois brut. Installée sur pilotis, la « bulle » est entourée par la cage formée par les tasseaux de bois. Tout juste assez grand pour s’y tenir debout, l’espace de vie semble plus fait pour s’y allonger, le corps épousant les courbes de ce cocon. Son occupant peut ainsi être au cœur de la ville, tout en étant isolé de la lumière du jour et du contact des passants. La retraite ainsi voulue ne pourra être que limitée dans le temps, les commodités étant succinctes dans le Jumping bean. En habitant cet espace le temps de la Foire, Laurent Tixador s’offre un refuge à la frénésie ambiante. À l’abri dans son nid, il est le baron perché à l’écoute de la rumeur du monde.